Le jeu, c’est pas sérieux et ça ne sert à rien

Le genre de propos dont j’ai fait le titre de ce « petit » article, c’est le type de phrase que j’ai pu entendre de certains lorsque je parlais de mes loisirs (jeux de rôle, jeux vidéos, jeux divers et variés) ; pourtant, sans avoir à fouiller profondément dans les classiques, on peut trouver des traces de propos qui ne donnent pas le même son de cloche :

« On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation. »

« Garde-toi de donner par force aux enfants l’aliment des études, mais que se soit en le mêlant à leur jeux, afin d’être encore plus capable d’apercevoir quelles sont les inclinations naturelles de chacun. »

Le peu de vécu que j’ai dans les différentes formes de jeu ne peuvent me permettre que de confirmer les dires de l’auteur de ces deux citations…

Je ne suis ni un philosophe ni un grand penseur, mais j’ai un vécu de quelques années dans différents types de jeux (j’ai dépassé mes problèmes de communication et de « peur de l’autre » par le jeu, j’ai un peu plus de 15 années de jeu de rôles à mon actif et ai joué à pas mal de jeux en ligne…d’ailleurs, je joue encore à certains, même si c’est épisodique) et c’est vrai qu’assez rapidement, j’ai pu cerner la psychologie et le comportement des autres joueurs ; ça m’aura permis de côtoyer des gens formidables et de ne pas rester proche de gens qui auraient pu m’être néfastes ou qui ne m’auraient rien apporté (les relations qu’on peut avoir nous enrichissent, eh oui ; mais parfois, l’enrichissement n’est pas nécessairement positif…on va dire ça comme ça).

Ah oui, l’auteur de ces citations n’est autre que Platon ; je crois pouvoir dire, sans m’avancer outre mesure, qu’il a une certaine crédibilité !

Et vous, vous en pensez quoi ? 😉

4 commentaires

  1. Je suis bien d’accord avec toi: à être rôliste, on côtoie des gens pleins d’imagination, de créativité, d’enthousiasme, de vivacité d’esprit… souvent dénigrés par ceux qui, à cet âge, pensent que leur vie est le modèle: faire la fête, picoler, fumer, sortir jusqu’à plus d’heure et éventuellement de battre en boîte ^^
    En effet, le contact des uns est moins néfaste que celui des autres (note: j’ai pratiqué les deux 😉

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)