Je teste : BODHI LINUX…2

Alors, Bodhi Linux 1.2.1… C’est sous Enlightenment et y a pas à dire : c’est beau et en plus c’est léger comme tout !

Où est ce que j’en suis pour le moment ?

Eh bien, j’ai changé de thème ; celui que j’avais installé au début était franchement trop sombre… Quoi que fort beau, ce n’était pas le plus « pratique »… L’actuel me donne un bureau beaucoup plus clair :

Thème Detourious (dtrs)

Mes premières remarques ?

Il y a du très bon, j’avoue adorer qu’il n’y ait que le minimum vital d’installé… Le système est très réactif et c’est un total bonheur (j’ai presque l’impression d’avoir changé d’ordinateur tant la différence est…flagrante) ; pourtant, la distribution Bodhi Linux 1.2.1 est basée sur une Ubuntu 10.04 LTS et c’est ce que j’avais d’installé juste avant…
…ce qui fait que je suis vraiment sensible à la différence !

Néanmoins, il y a quelques trucs qui m’agacent un peu ; on va dire que ce sont des problèmes de jeunesse…mais ça fait quand même un peu tiquer ; alors c’est quoi ces problèmes (d’autres ont probablement les mêmes, je n’en sais rien) ?

  • nombre de logiciels installables viennent des sources Ubuntu ; ça donne une bonne masse de possibilités et ça permet de ne pas perdre complètement ses habitudes…mais la majorité viennent avec un environnement Gnome « par défaut » (ça ne semble pas créer de soucis au final, mais voir des messages d’erreur pendant l’installation, personnellement : je n’aime pas) ;
  • pour…corriger…ce point, je tache donc de n’installer que des applications « prévues » pour Bodhi Linux ; je vais chercher ça sur l’applications center de Bodhi Linux ; énormement de choix et ça semble couvrir la très grosse majorité des besoins…pour ne pas dire : tous les besoins ;
  • malgré le respect du précédent point, j’ai des soucis de « localisation » pour une partie des applications… Je suis ravi d’avoir les versions les plus récentes de certaines applications (ça évite failles et bugs, enfin…logiquement) mais en avoir certaines en français et d’autres en anglais, j’suis désolé…mais ça ne fait pas propre, ça pique les yeux (pour le moment, les seules applications installées sans problème de localisation, c’est Libre Office et Filezilla ; Firefox et Thunderbird refusent d’afficher un quelconque mot en français dans leur interface). J’ai eu beau réinstaller le language pack FR prévu par Bodhi Linux et remettre une couche de localisation sur les applications fautives, le résultat est le même : « carottes » ;
  • lié à la localisation défaillante de certaines applications…ou pas, le système m’informe qu’il ne peut pas « finir » certaines installations car j’aurais des « paquets cassés »… C’est gentil de me le dire, mais m’informer du nom de ces paquets, ça serait « super top & méga cool », le système semble taquin (surtout qu’à la recherche de ces paquets, que ce soit sous console ou via Synaptic, le sytème me dit que…tout va bien) ;
  • Envision (lecteur de PDF créé avec des « Enlightenment Foundation Libraries », donc logiquement fait POUR Enlightenment) refuse catégoriquement d’ouvrir un quelconque de mes fichiers PDF ; je ne vais quand même pas devoir installer Adobe Acrobat Reader NDDDBDM ?
  • etc… C’est à dire quelques petits trucs qui ne me donnent pas encore envie de retourner sous Ubuntu 10.04 LTS, mais qui laissent quand même un p’tit goût de noisette dans la bouche (qu’ils en profitent pour le moment, j’adore les noisettes).

Tout ça pour dire quoi !?

Que pour le moment, j’adore « encore » Bodhi Linux car la légèreté du système m’offre une bonne bouffée d’oxygène…
…mais que la limaille générée par les différents p’tits problèmes pourraient très bien me faire changer de distribution ; le Pseudo-Quasi-Geek que je suis n’est pas accro aux jolies interfaces, au point d’en oublier l’essentiel.

Après tout, j’utilise aussi mon micro-ordinateur personnel pour mon boulot et je dois pouvoir compter sur lui en toutes circonstances (je ramène assez souvent des cours, des exercices à finir ou à valider chez moi et ça m’énerverait…un poil…que la bestiole me lâche dans la dernière ligne droite) !

Ceci n’est qu’un premier retour d’expérience, j’espère pouvoir compléter la chose d’ici à pas longtemps… 😉

6 commentaires

  1. Bonjour Jeek,
    je partage pleinement ton avis sur la dérive graphique et fonctionnelle d’Ubuntu de ces derniers temps; une tentative, assez mal réussie à mon avis, d’épater la galerie et les badauds, mais une nette dégradation de l’ergonomie et de la flexibilité du système. Le nombre des fois que récemment j’ai dû utiliser l’acronyme NDDDBDM in extenso commence à chiffrer grave.
    Je commence, tout comme toi à regarder ailleurs pour une distribution qui puisse me donner une meilleure expérience comme utilisateur.
    Enlightment est un formidable projet qui allie légèreté et style, c’est vrai, mais à mon avis il n’est pas suffisamment mûr (dû aussi au fait qu’aucune grosse distribution ne l’as réellement mis en service et donc suivi de près le développement).
    Actuellement je me suis tourné du côté de Linux Mint Debian Edition (une distro rolling, en test sur l’ordi de la maison), on verra ce que ça donne.
    Pour un jeek comme toi, je te verrais bien essayer Arch Linux. Y as tu jamais pensé?

    • Bonjour Roger…
      …tentative d’épater les badauds ou la galerie, je ne sais pas ; oui et non…voire peut-être !

      Je crois « surtout » que Mark S. veut vraiment rendre accessible au plus grand nombre la distribution Ubuntu ; le « hic » c’est qu’il y a un effet de bord à cette volonté…et cet effet de bord, c’est de chopper de l’utilisateur qui se contente d’installer son système et…qui se contente de rester dans une position d’attente, qui demandera toujours à être aidé, assisté…mais qui ne rend pas nécessairement en retour…
      …je sais que ça ne concerne pas tous les utilisateurs, mais ça tend vers ce modèle d’utilisation ; alors comment parler de « communauté » quand ça va dans cette direction ?

      En deuxième point, il y a le problème « Unity » ; j’ai testé, et…pour moi, c’est le genre de truc qui est à installer sur une tablette et pas du tout sur un ordinateur…point barre ! C’est certain, ce n’est que mon avis et il ne reflète pas nécessairement la majorité…mais bon, il est hors de question que je « moutonne » pour ce genre de chose (moutonner == faire comme les autres, aller dans le même sens…par confort ou facilité) donc je fais ce que je veux car je veux ce que je fais et parce que ce que je fais, me fait (ouaip je sais, ça peut être dur de me saisir, de me comprendre, au vol le matin…mais bon, les mots ont toujours eu de l’importance à mes yeux) !

      Troisième point, ça ne fait que 4 années…environ, que je touche régulièrement à du Linux et 2 années que je l’utilise tous les jours (tant professionnellement que personnellement) et je pense que ça fait partie du « cycle normal » pour tout utilisateur d’un tel système, du moins s’il s’intéresse au fonctionnement du système en question, d’aller voir ailleurs…afin d’élargir son panel de connaissances car forcément, il commence à se sentir à l’étroit ou du moins : y a un envie de…plus !

      J’ai commencé à toucher à Unix en 1995, ce qui fait que je me suis intéressé à Linux assez rapidement…mais je n’avais pas de « besoin » spécifique car j’avais besoin d’un Unix bien particulier et c’est tout ; je n’ai donc pas accroché à ce moment là…
      …je me suis réintéressé à Linux à partir de 2001 car j’en avais besoin dans mon travail (serveur linux qui était connecté au réseau téléphonique et faisait du retro-appel automatisé afin de permettre à des unités de gendarmerie de pouvoir récupérer des fichiers à tout moment de la journée) ; c’est depuis 2007 que ça a monté en puissance avec le choix de la gendarmerie d’utiliser une distribution Linux sur une partie, pour commencer, de ses postes de travail et après pas mal de tractations, de recherches, c’est Ubuntu qui a été choisie (parce qu’il y avait Canonical derrière et qu’il y avait possibilité d’avoir un…service ; un compte « grand groupe », ce n’est pas un utilisateur qui peut se permettre que ses applications ne fonctionnent plus du jour au lendemain parce qu’il y a eu une mise à jour). Et ça continue, puisque depuis déjà un bon moment…tout nouveau poste qui est livré, arrive sans système et se voit installé avec un Ubuntu 10.04 LTS masterisé gendarmerie (nous somes à la deuxième version d’un DVD d’installation ; tout tient dans 1,6 GO afin de réduire l’importance des mises à jour faites après installation…faut quand même pas qu’on écroule notre réseau hein…ce serait ballot « lol ») !

      Nous avons quelques postes qui « arrivent » en Windows Seven Pro…mais ils sont prévus pour des emplois spécifiques (eh oui, il y a encore des adhérences logicielles à Windows dans le monde professionnel des Systèmes d’Information) et leur nombre n’est vraiment pas important, c’est une goutte de parfum dans un lac…

      Pour ce qui est de ton avis sur Enlightenment, je le partage… La communauté regroupée autour de ce projet est très réduite et ce n’est pas « mis en avant » par une quelconque distribution « majeure » ; ça ne peut donc avancer que lentement !

      Linux Mint, je vois un bon nombre d’utilisateurs d’Ubuntu aller vers cette distribution…elle a l’air de connaître un beau succès ; j’avoue avoir pensé à y passer aussi…
      …mais quitte à « changer », je me suis dit que l’occasion était trop belle et que je pouvais en profiter pour aller faire un tour du côté d’Enlightenment ; j’ai donc réinstallé un système complet avec…exclusivement…Enlightenment comme « gestionnaire de fenêtres » et ce système, c’est Bodhi Linux.

      Arch Linux, j’avoue que j’y ai pensé aussi…mais pour le moment, je ne ressens pas le « besoin » d’aller de ce côté là ; ça viendra probablement un jour ou l’autre mais ce n’est pas encore le moment…

      Voilà 😉

  2. Bonjour,
    Pour les problèmes de francisation, j’ai exactement le souci inverse : LibreOffice trajiquement verrouillé en anglais, mais aucun problème avec Thunderbird ou Firefox qui ne me posent pas problème.
    Je n’ai également jamais eu de problème d’installation de paquets.

    Par contre, ce qui m’agace, c’est que je n’arrive pas à me mettre en plein écran lorsque je double click sur la barre de tâches des applications.
    Egalement des freezes plus souvent qu’à l’accoutumé.
    Mais pas de quoi changer de distrib pour l’instant

    • Bonjour hetica…
      Pour le moment, j’ai moins de problèmes depuis le passage en 1.4 ; peut être parce que j’ai fait une réinstallation complète !
      Ah oui, je confirme…le double-clic sur la barre de la fenêtre ne la fait pas passer en plein écran ; au début ça m’a aussi agacé…mais j’ai pris l’habitude de ne plus utiliser cette fonctionnalité (même si c’est bien utile).
      Je vais refaire un tour dans les menus de paramétrage, histoire de voir si y a pas un réglage pour ça…
      🙂

  3. Hello Canard Masqué…
    …CRUNCHBANG ?

    Oui je connais… je n’ai pas encore pratiqué pour le moment mais on m’en a dit du bien (léger, solide, etc) ; j’ai l’ISO sous la main (en fait j’ai pas mal d’ISO de systèmes Linux sous le coude) mais je n’ai pas encore testé.
    D’abord, faut que je change de bécane pour faire de la virtualisation de goret de façon « convenable » pour tester plein de trucs !

    Bref, un tas de trucs sur la pile des choses que je devrais faire ou du moins, que je voudrais faire…
    🙄

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)