Diplôme Technique des Systèmes d’Information et de Communication

* * * ATTENTION * * *
UNE NOUVELLE VERSION (au 28/12/2015) DE L’INSTRUCTION 55.000
EXISTE ; POUR LE MOMENT… CHERCHEZ LA SUR LE MÉMORIAL

J’ai remarqué que de temps en temps, il y a des requêtes comportant la chaine de caractères « dtsic gendarmerie » qui font arriver sur mon site ; je pose donc quelques renseignements sur cette formation dans une page bien spécifique… C’est à dire ici !

Je rappelle, à toutes fins utiles, que mon site n’est ni institutionnel ni officiel…et qu’aucune autre personne que moi ne peut…bla…bla…bla…vous connaissez la suite (j’en ai déjà parlé dans l’à propos de mon « pseudo-quasi-blog », j’enfonce juste le clou…on appelle ça « la marteauthérapie »).

😉

DTSIC (Diplôme Technique des Systèmes d’Information et de Communication)

1- Descriptif général de la formation :

Les sous-officiers de gendarmerie appelés à exercer des fonctions de spécialiste dans le domaine des SIC suivent une formation qui s’articule comme suit :

  • une formation initiale, sanctionnée par l’attribution du diplôme technique des systèmes d’information et de communication (DTSIC), permettant l’intégration au sein de la spécialité SIC;
  • une formation complémentaire tout au long de la carrière afin de garantir le maintien à niveau des compétences ;
  • une formation de gradé à l’encadrement opérationnel ;
  • une formation au commandement.

2- Diplôme Technique des Systèmes d’Information et de Communication (DTSIC) :

La formation au DTSIC a pour objet d’apporter aux sous-officiers sélectionnés :

  • des compétences relatives à l’appui opérationnel des unités ;
  • une connaissance de la technologie et des principes de fonctionnement des matériels des systèmes d’information et de communication ;
  • une maîtrise des techniques d’installation, de maintien en condition et de gestion des réseaux ;
  • une compétence technique pour la mise en œuvre, l’exploitation et l’administration des systèmes informatiques ainsi que la conception et le développement des applications propres à ces systèmes ;
  • une capacité à mener des études et expertises techniques ;
  • une faculté à dispenser la formation nécessaire aux utilisateurs des systèmes d’information et de communication.

Deux voies pour ce cursus de formation :

  • la formation initiale suivie au CNFSICG avec à l’issue, une affectation en unité de terrain (BSIC, SSIC) ou en organismes entraux ;
  • la validation des acquis de l’expérience.

2.1 la voie « formation initiale »

Conditions requises pour accéder à la formation

  • être volontaire ;
  • être titulaire du Certificat d’Aptitude Technique ;
  • être du grade de gendarme ou maréchal des logis-chef non inscrit au tableau d’avancement ;
  • être agé de moins de 42 ans à la date d’admission en formation ;
  • être médicalement apte à intégrer la spécialité SIC.

NB : les militaires en service outre-mer peuvent faire acte de candidature au DTSIC sous réserve que leur rapatriement intervienne normalement avant l’examen d’admission.

Établissement des dossiers

  • les candidats peuvent faire parvenir leur dossier à tout moment de l’année en tant que candidature spontanée (les dossiers déposés avant le 31 décembre de l’année A-1 seront pris en compte pour le test de sélection de l’année A) ;
  • les candidats répondent à l’appel à volontaire annuel qui est établi au cours du dernier trimestre de l’année A-1 (il est fait mention sur cet appel de la date limite de dépôt des dossiers de candidature).

Sélection des candidatures
L’examen de sélection, réalisé au cours du premier semestre de l’année d’entrée en formation comporte :

  • une épreuve de mathématiques (niveau classe de première de l’enseignement technologique) notée sur 20 ;
  • une épreuve d’électricité (niveau classe de première de l’enseignement technologique) notée sur 20 ;
  • des tests psychotechniques (raisonnement et aptitude aux métiers des SIC).

Une note inférieure à 8/20 à l’épreuve d’électricité ou de mathématiques est éliminatoire !

NB : cet examen peut être présenté 3 fois.

Nature et organisation de la formation

Elle est constituée d’un tronc commun et d’un module différencié en fonction de l’option choisie (BSIC-SSIC ou organismes centraux) ; elle est articulée en unités de valeur (UV) de la manière suivante :

  • une période d’instruction dispensée :
    • par un apprentissage individuel des notions fondamentales à caractère scientifique constituant la première partie du tronc commun (UV1) ;
    • par un stage d’instruction technique au CNFSICG comprenant la deuxième partie du tronc commun (UV2) et un module différencié (UV3 à 5) ;
  • une année de pratique opérationnelle en unité d’affectation, constituant une UV spécifique (UV6).

La durée totale de la formation est de 2 ans.

L’UV1 repose sur un travail personnel, réalisé dans l’unité d’affectation, grâce à la mise à disposition de contenus pédagogiques diffusés sous forme papier et de cours en ligne.
Le suivi des matières est assuré sous forme de tutorat par les référents matières du CNFSICG.

Des évaluations intermédiaires sont réalisées pendant cette période ; elles ne rentrent pas dans la notation globale du DTSIC, elles permettent juste d’évaluer l’assimilation des savoirs dispensés et la progression réalisée.

Dès le commencement de la formation au CNFSICG, un contrôle des connaissances est effectué sous forme de QCM afin de contrôler l’acquisition des connaissances dispensées pendant l’UV1.
Le contrôle du niveau atteint par les stagiaires est réalisé pendant les UV2 à 5 par un contrôle continu sous forme de QCM, de contrôles écrits sur table et d’épreuves pratiques.

Une moyenne inférieure à 8/20 à l’ensemble des notes obtenues lors des UV1 et 2 est éliminatoire.
Toute moyenne obtenue à l’une des UV3 à 5 inférieure à 6/20 est éliminatoire.

En cas d’obtention d’une note éliminatoire, le stagiaire est remis immédiatement à la disposition de son unité et il perd le bénéfice de la réussite à l’examen de sélection.

Notes d’aptitude :
Lors de la période d’instruction technique, deux notes d’aptitude sont attribuées par le commandant du CNFSICG. Une première à l’issue du tronc commun (note sur 20, coefficient 5) et une deuxième à l’issue des modules différenciés (note sur 20, coefficient 10).
Elles sanctionnent la progression, le savoir-être et la motivation du stagiaire. L’attribution d’une note inférieure à 10 est éliminatoire.

…/ à suivre /… 😉

Vous êtes SOG (sous-officier de gendarmerie) et vous souhaitez rentrer dans la spécialité SIC (systèmes d’information et de communication) !?

Eh bien, obtenir ce diplome en est la condition sine qua non… 🙂

Si vous êtes intéressé, alors faites un tour sur le site intranet du CNFSICG…tout est expliqué avec précision dans la news intitulée « DTSIC 2012-2014 – Evolution de la formation »…. Si vous avez des questions, vous pouvez toujours discuter avec les SIC dont vous dépendez (SSIC, BSIC) et si vous n’arrivez pas à en croiser un (ça court vite ces p’tites bêtes là), alors je vous invite à laisser un commentaire à la suite de cette page…et je tâcherais de répondre aux questions assez rapidement…ou à vous orienter vers les bonnes personnes !

4 commentaires

  1. Bonjour, tout d’abord je voulais vous remercier pour votre site qui m’aide dans ma démarche de changement d’orientation au seins de notre institution.

    Je suis inscrit a l’examen du DTSIC pour mai et j’aimerai savoir si vous aviez des ouvrage a me conseiller afin de préparer au mieux cette examen.

    J’essaie de me documenter sur internet et j’ai acheté quelques ouvrages d’algèbre et d’électricité mais j’avoue être un peu perdu quand je vois tout le programme des test de sélection qui me parait être très large et j’ai du mal a orienté mes révisions dans le bon sens.

    Dans l’attente d’une réponse
    Je vous remercie d’avance
    Cordialement

    Benoit

    • Bonjour Benoit,

      Nul besoin de me remercier…comme dit dans une précédente réponse à un commentaire (quelque part sur dans un des articles) : je joins l’utile à l’agréable !
      😉

      Alors, conseiller des ouvrages ? Tudieu… Je ne peux malheureusement pas donner de référence car il n’en existe pas (où alors il faudrait que je donne une liste longue comme le bras) ; avez vous lu l’instruction 55000 trouvable dans le mémorial sur l’intranet gendarmerie ? Il y a pas mal de détails sur les « quelques » points qui peuvent être intéressants…

      Je me permets de faire un copier/coller des éléments ici, ça fera gagner du temps à tout le monde :

      ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES

      – Rappel sur le calcul algébrique
      Arithmétique
      Calcul algébrique – Identités remarquables
      Calcul numérique
      Puissances
      Racines
      Équations
      Systèmes d’équations

      – Notion de trigonométrie
      Angles orientés de vecteurs
      Radians arcs orientés
      Trigonométrie dans le triangle rectangle
      Fonctions de la tangente
      Complexes : applications à la trigonométrie
      Trigonométrie : formulaires

      – Étude de fonctions
      Plan étude de fonctions
      Continuité
      Les limites
      Ensemble de définitions

      ÉPREUVE D’ÉLECTRICITÉ

      – Le courant électrique
      Généralités
      intensités
      Sens du courant
      Différentiel de potentiel
      Mesures

      – Les résistances
      Les résistances
      Association de résistances

      – Les générateurs
      Les générateurs
      Les récepteurs
      Association de générateurs
      Loi de KIRCHHOFF

      – Loi d’OHM
      Loi d’OHM pour un circuit fermé
      Loi d’OHM généralisée ou loi de POUILLET

      – Théorème de THEVENIN
      Notions élémentaires sur les dipôles
      Théorème de Thevenin

      – Théorème de NORTON
      Les sources de courant
      Théorème de NORTON

      – Les condensateurs
      Généralités
      Charge et décharge des condensateurs

      – Les courant alternatif
      Les régimes sinusoïdaux
      Loi d’OHM en régime sinusoïdal

      Ça peut sembler vaste, mais grosso-modo ça se limite à ces thèmes…

      Bon, je mets tout ça aussi dans un mail que je vais envoyer à votre adresse ; ça sera plus facile je pense.
      😉

      La pogne (poignée de mains) et bonne préparation

      JEEK

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)