Urbanitude et ruralité

Photo: www.Photo-Paysage.com (CC BY-NC-ND)

Un p’tit article frais et léger pour ce dimanche ô combien particulier ; particularisme complètement personnel pour commencer (mais là n’est pas l’objet du truc) et pour rebondir sur une chose que j’ai retouché du bout des doigts pendant un peu plus de 2 semaines et qui fait voir d’une autre façon ce que des « spécialistes » voient d’une certaine manière (au hasard, l’article de Sibylle VINCENDON sur Libération.fr où il est question du dernier ouvrage de Jacques Lévy, Géographe, professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne…dont le titre est « Réinventer la France » chez Fayard) !

Hop, pour la suite…cliquer sur « lire la suite ». 😉

Bon alors, il est certain que je ne vais pas dire que l’auteur (Jacques Lévy) est un gros branque et qu’il raconte n’importe quoi hein…
…mais je me demande si l’intéressé a résidé ailleurs qu’en ville pour dire que la « ruralité » n’existe plus en France !
🙄

L’urbanisation de la France est elle achevée ?
Oui, non voire…peut-être. D’après ce que j’ai lu (et compris) de l’article, il n’y aurait plus de ruralité dans notre pays…il n’y aurait plus que centre, banlieue, périurbain, hypo-urbain et infra-urbain !

Je ne vais pas réciter tous les éléments repris dans l’article (si ce n’est que les pauvres quartiers des grands centres urbains ne semblent pas bénéficier d’aides parce que les méchantes campagnes vampirisent les subsides qui pourraient y être distribués…que la « ruralité » est sous perfusion et qu’à la limite…ce truc, c’est surfait) ; ah oui, alors en fait…lorsqu’il est question de campagne ou de rural, il faut entendre : infra-urbain.

P’tain ça y est, j’ai « vu la Lumière »…

Donc, si j’ai bien compris : quand on ne choppe pas de réseau avec son portable, quand on doit prendre sa voiture pour aller acheter du pain…parce qu’il n’y a pas de boulangerie dans son environnement quasi-immédiat et qu’il n’existe pas de transports en commun pour « changer de coin »…quand on peut traverser plusieurs « communes » sans croiser un autre « service public » que la mairie…
…on est dans l’infra-urbain et certainement pas en pleine ruralité ou même « à la campagne » !

P’tain, ce sont les néo-ruraux qui vont faire la gueule…car finalement ils n’ont pas quitté la ville !
HAHA :mrgreen:

Bon, alors OUI je le reconnais…je trolle UN PEU et donc je force sur le trait (c’est dans mon caractère, j’vais pas me refaire à mon age…et puis merde, j’avais envie ! héhé) et donc…le sieur ne raconte pas QUE des conneries !

Hein ? Quoi ?

Baaaah oui quand même un peu hein… En lisant l’article en question, je me disais que le langage était bien technocratique et bien éloigné de l’humain… Ça m’a rappelé des trucs lus sur « les territoires » il n’y a pas si longtemps que ça (vas y coco, le département c’est has been et faut faire remonter le niveau jusqu’aux régions hein).
🙄

Alors, en bref…si vous discutez souvent avec des « cadres sup » qui ne jurent que par l’européanisation (je sais, ce mot n’existe probablement pas) ou avec des catégories A (de ceux qui font passer une circulaire ou les specs techniques sur la charcuterie pour un concours de poésie) ou assimilé : alors jetez vous dessus !

Bon si vous préparez un concours catégorie A ou truc du même tonneau, je pense que vous pouvez l’avoir pas loin de la pile de bouquins, ça ne mange pas de pain (sinon, pour caler une commode bancale, j’dis que ça doit pouvoir le faire)…

Pour ma part, j’ai énormément de lecture en retard et je n’ai pas l’intention de lire ce livre…
…et puis la « ruralité » je l’ai revécue pendant un peu plus de 2 semaines et ceci sur tous les aspects qui peuvent se vivre donc voilà…je trolle jusqu’au bout (sans compter que j’y retourne assez souvent, donc voilà…mais bon j’suis pas un universitaire donc j’compte pas) !
:mrgreen:

Si vous avez envie de vous enfiler…en plus de l’article, un autre avis sur le livre (qui sera sûrement moins « trollesque » que le mien, vous pouvez toujours lire l’article rédigé par Jean-Yves MARTIN (ça ne peut être qu’une personne de qualité, il a le même prénom que moi) !

Pour ce qui est de l’image en en-tête de l’article, il s’agit d’un paysage printanier d’Essonne et donc…en Île de France, j’dis ça j’dis rien mais c’est le type d’infra-urbain qui me botte bien.
Le lien direct : Photo de B. Monginoux (Creative Commons BY-NC-ND)

Avis, contre-avis, trolls !? Vous pouvez commenter… 😉

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)