Humeurs et pensées dans le tumulte

Holà ami lecteur, me revoilà… 😉

Eh bien NON, le JEEK n’était pas mort, il n’est pas non plus allé voir sous d’autres cieux si l’herbe était plus verte dans de riantes contrées au loin.
Énormément de travail, un rythme trépident et quelques petites choses à gérer m’ont maintenu au loin de mon clavier ; parfois, cela suffit !

Et puis bon, le monde est d’une prégnance pas croyable en ce moment et on a beaucoup de mal à se défaire des tumultes qu’il induit…
🙄

Alors, pour le fun…pour essayer de remonter UN PEU le niveau (autant pour moi que pour le reste du monde), je ressors mes vieilles citations qui vrillent les synapses et peuvent à nouveau réveiller les consciences les plus endormies :

« À force de tout voir, on finit par tout accepter,
à force de tout accepter, on finit par tout admettre,
et à force de tout admettre, on finit par tout approuver. »
Source : St Augustin

Et n’oubliez pas, ou du moins « rappelez vous »…que c’est quand on a perdu quelque chose qu’on prend ENFIN conscience de l’importance que cela avait pour nous !
:mrgreen:

Je ne suis pas spécialement « religieux », mais j’aime beaucoup cette citation de St Augustin (comme tant d’autres) ; et vous, amis lecteurs, ça vous évoque quoi ?

4 commentaires

  1. ça m’évoque le système, où l’on ajoute toujours plus de tache à effectuer au fur et à mesure( chacun rallant dans son coin, mais s’exécutant tout de même), puis on arrive à un certain point où on ne dit plus rien( de toute façon ça sert à rien…), donc on continu, puis une fois passé dans les habitudes, on finit par défendre ce même système que l’on n’approuvait pas au début. Et là, eh bah c’est cuit… c’est DTCBP…

    • C’est pas faux J, c’est pas faux (non non, j’ai tout compris ! lol)… :mrgreen:

      En fait, avec ce genre de citations on s’aperçoit que le fonctionnement humain n’a pas évolué et qu’on pourrait en tirer les enseignements… Mais « non », on continue sur le même modèle et puis voilà…
      …ou alors, c’est que c’est « voulu » et qu’il est nécessaire de laisser inerte le « temps de cerveau disponible » !

      Du pain, des jeux…la promotion d’un individualisme quasi forcené histoire de casser les liens qu’il pourrait y avoir et…voilà.

      Bon, j’arrête là car ça aurait tendance à m’inciter à « cesser de me casser le cul pour faire avancer le bordel » !
      🙄

    • Oui, c’est une possibilité en effet…
      …ou alors, être « moins attaché » aux choses et pour ce qui est du reste (car il n’y a pas que du matériel dans la vie)…avoir conscience que tout se termine à un moment ou à un autre et qu’il nous faut profiter de chaque instant pour ne pas avoir à regretter de l’avoir laissé filer sans rien en faire !
      🙂

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)