Facebook et perception de la vie privée

Avec cet article, j’inaugure une nouvelle « sous-catégorie »…celle des réactions !

Pourquoi une nouvelle catégorie !?

Tout simplement parce que : lorsqu’on se promène sur le net, en plus de l’envie de partager…on peut être amené à souhaiter réagir par rapport à un article, un commentaire et ça peut dériver… Alors, plutôt que de le faire sur le site en question, avec le risque de dérive, de troll sauvage…je le ferai ici (comme ça, pas de pollution et tout le monde est content) !
Welcome on web 2.0…

Cette première réaction, suite à un commentaire sur l’article Korben.info | L’Allemagne ne veut pas de la reconnaissance faciale de Facebook ; commentaire de Topi qui estime anormal que « ces messieurs de la gendarmerie s’en servent comme fichier » (en parlant de ce « truc » qu’est Facebook) !

Tout ce qui suit n’est « que mon avis à moi-même personnellement tout seul » et relève plus du sens commun que du cadre légal (mais bon, j’pense pas en être éloigné des masses) ; les lecteurs, en accord (…ou pas) avec ma perception des choses, peuvent participer via les commentaires ; c’est avec plaisir que j’échangerai avec eux !
😉

Afin de remettre la chose dans son contexte et qu’il n’y ait pas d’interprétation hasardeuse possible, je me permets d’insérer une capture de la conversation :

Commentaires-Article_Korben-Allemagne-Facebook_Topi-JEEKLa discussion est intéressante et comme c’est le genre de propos que je lis ou entends assez régulièrement, plutôt que de réagir à chaque fois (au risque que ça parte en sucette avec nos amis les trolls), je gère l’option dans l’alcôve numérique qu’est mon Pseudo-Quasi-Blog et je donnerai le lien (non, ce n’est pas pour faire venir du monde ici, les stats je m’en beurre l’oignon avec de la crème fraiche épaisse à 50% de matières grasses ; j’en ai juste un peu ma claque de me répéter et de rabâcher les trucs à chaque fois).

Alors voilà… On va utiliser un exemple, comme ça…pour le fun :

Si « par exemple » un utilisateur de Facebook (ou d’un quelqu’autre machin social…ne soyons pas bégueules) « se vante » de faire telle ou telle chose dans son profil…que ce soit par des propos, des photos, des vidéos…que c’est illégal et que c’est visible pour TOUT LE MONDE (confidentialité à 0% de matière grasse quoi)…

Que peut il se passer…sachant que l’intéressé peut avoir dans ses amis/relations des personnes qui eux-mêmes ont des amis/relations, etc (on ne va pas en mettre plusieurs niveaux hein, ça suffira pour cet exemple là) et que dans le tas il peut y avoir :

  • des personnes qui vont juger ça « inadmissible » et qui vont le signaler ;
  • des personnes qui eux-mêmes sont des représentants des forces de l’ordre et qui vont eux-aussi le signaler, voire gérer la suite des évènements d’initiative (mais quand même après avoir avisé des faits l’autorité idoine)…

…oui, que va t’il se passer !?

Eh bien, d’une manière ou d’une autre, ça va finir par arriver à la connaissance d’une autorité administrative ou judiciaire, qui va demander à ce que des vérifications soient effectuées (par le biais de soit-transmis pour investigations) et donc, fatalement…ça arrive dans les papattes de gendarmes ou de policiers !

Outre le fait que n’importe quel particulier peut aller signaler des faits à une brigade de gendarmerie ou à un commissariat de police, il peut aussi adresser un courrier au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance dont il dépend afin de porter à sa connaissance certains faits (non, ce n’est pas de la délation…c’est un devoir citoyen ; il suffit parfois d’avoir été soi-même « victime » pour reconsidérer certaines choses sous un autre angle) et c’est là qu’il va y avoir « transmission » du courrier aux services de police ou de gendarmerie pour investigations…
…quant au gendarme qui constate quelque chose, s’il n’est pas en mesure de gérer la procédure « qui va bien » (par exemple s’il n’est pas territorialement compétent), il va adresser un procès-verbal de renseignements administratifs ou de renseignements judiciaires à l’autorité qui est censée pouvoir gérer la suite à donner et ça finira dans les papattes du service « qui va bien » !

Ces vérifications peuvent être effectuées auprès d’administrations (coucou à madame Topi en passant), auprès de personnes physiques ou morales si nécessaire, avant que la procédure ne retourne à l’autorité émettrice avec les éléments « qui vont bien » !

Pour en revenir au « fait initial »… Que la chose se passe sur l’espace public ou dans un espace privé qui est visible « sans restriction » à partir de l’espace public (que ce soit visible par une ou plusieurs personnes), pour moi, il n’y a pas de différence (ce qui se voit ou s’entend, se sait…et ce qui se sait, amène des réactions, qu’elles fassent plaisir…ou pas)…

Et n’oublions pas non plus, que « les amis » peuvent avoir une vision des choses radicalement différente ; même dans un groupe d’amis restreint, il peut y avoir des réactions de signalement de faits…
…les relations humaines et la communication, c’est pas toujours facile et ça fait parfois grincer des dents !

Alors, mon humble opinion du truc !? La normalité ou l’anormalité de la chose…ce n’est même pas du relatif mais à la limite du subjectif… Et qu’en dire !? Eh bien rien d’autre que ce qui a déjà été écrit à moult reprises dans d’autres alcôves numériques :

« si vous ne voulez pas que quelque chose se sache, le mieux…c’est de ne pas en parler ! » ; comme dit un peu plus haut : « ce qui se voit ou s’entend, se sait…et ce qui se sait, amène des réactions, qu’elles fassent plaisir…ou pas ! » (surtout si le truc est illégal, Facebook ou pas) !

Il y a un bon moment que je n’ai pas fait de droit pénal (eh oui, j’suis un spécialiste des systèmes d’information et de communication) mais il m’est avis que si c’était si « anormal » que ça…
…nous en aurions déjà vu un bon paquet d’exemples dans les journaux et à la TV ; non ?
😉

Et puis « relativisons un minimum » ; tant qu’on ne fait pas tout et n’importe quoi…l’utilisation de Facebook est relativement « bon enfant » dans la très grosse majorité des cas, ce n’est qu’un outil et ce n’est que la façon dont il est utilisé…
…qui fait que ça peut être « hyper cool » ou « de la merde en barre » !

Tiens, ça me fait repenser à un « vieux post » sur le blog de maître Eolas… Post qui est intitulé Facebook est-il un mouchard ? et où il répondait : “Oui.”
Ah, quel fieffé coquin ce Facebook quand même… :mrgreen:

EDIT: l’article a été publié le 07/08/2011 vers 17h55 ; ce salopard de WordPress a laissé la date et heure de création du premier jet en brouillon au moment de la publication ; ah…que le cul lui pèle et que ses bras raccourcissent jusqu’à la sixième génération ! 👿

2 commentaires

  1. Je savais que de « faire l’imbécile » puis de le relater sur Facebook pouvait empêcher d’obtenir un emploi (si même les recruteurs regardent Facebook, mais où va-t-on ?), pas que cela pouvait avoir des retentissements judiciaires.

    Merci Kwo… Jeek pour l’info ! 🙂

    • …tout ce qui se sait peut amener des soucis, le résultat dépend juste de la nature du problème !

      Tiens, un exemple le plus simple possible…
      …imaginons qu’une personne mette sur son compte Facebook (ou Google+ ou Orkut ou…tout et n’importe quoi) des photos ou des vidéos…où on le voit en train de martyriser un animal ! Eh bien, dans la masse de ceux qui vont « pouvoir » accéder à ce média…il y en aura au moins un qui signalera les faits, dans ce cas, à une antenne de la SPA…qui se fera, elle…en tant qu’entité morale, un devoir de déposer plainte contre l’intéressé(e) pour maltraitance sur animaux… Et ça, même si l’intéressé(e) considère que ça ne relève que de sa vie privée !

      Cet exemple est « bateau », dans le sens où c’est un cas très simple…

      Pour le reste, il suffit de se remettre en tête les quelques exemples où, par exemple, des personnes disaient du mal de leurs camarades de travail ou de leur employeur (sur leur mur Facebook ou dans des groupes) et de voir ce que ça a donné…
      …il y a des cas « défendables, d’autres…nettement moins.

      Eh oui, parfois…la vie est méchante ! :mrgreen:

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)