Festival du jeu vidéo

Alors, après avoir vu une publicité pour le salon du jeu vidéo…que le p’tit à la maison l’ait vu aussi, il avait été décidé de faire un saut à la porte de Versailles, ce samedi après-midi !

Nous nous y sommes rendus… Voici donc un léger compte-rendu du déplacement… Oui, léger… Et même frais comme un pique-nique de printemps au bord d’une rivière des alpes suisses (l’image me plait, c’est bucolique à souhait) !

😎

Grande affluence pour l’évènement, du jeune et du moins jeune dans tous les coins… Vous allez me dire que c’est normal vu le type d’évènement et le lieu (à la porte de Versailles, ils ne sont pas habitués aux petites manifestations qui ne font venir que 2 pelés et 3 tondus)  ; mais c’est grand là-bas, vraiment grand… Et tant qu’on est pas encore rentré DANS le complexe, on en chie des mottes pour trouver l’endroit exact (oui bon, je sais…j’y suis allé UN PEU à l’aventure, sans trop préparer quoi que ce soit…mais je m’attendais quand même à une signalisation extérieure ; là, la signalisation…il faut être déjà rentré dans le site pour la voir, il ne faut donc pas venir avec une canne blanche et un chien d’aveugle).

Jet de perception réussi, je vois une grosse meute de « gamerz like » à un angle et je m’approche ; c’est là que je remarque des distributeurs de tracts publicitaires dans un renfoncement ; dans le renfoncement…MIRACLE…l’entrée par laquelle je vois ce qui semble être l’accès au pavillon du festival du jeu vidéo !

Récupération du nain (oui, le petit de 10 ans qui m’a supplié pour l’amener…le détail prend toute sa saveur par la suite) et je pénètre sur le site… Je commence déjà à me faire bousculer dans tous les sens malgré une carrure qui me rapproche plus de l’ours des cavernes que du caniche de salon à sa mémère… Bref !

Je joue au billard entre :

  • les groupes présents qui ne trouvent pas mieux que de squatter les lieux de passage pour discuter entre eux du dernier truc méga hype du moment ;
  • les envolées de gamins que les adultes accompagnateurs ne sont même pas foutus de canaliser un minimum (eh oui, merrrrrrrrrde…c’est samedi…y a du nain partout, si ça continue on va en trouver jusque sur les arbres et même sur le bus publicitaire avec ses pseudos sosies des Beatles) ;
  • les agents de sécurités postés aux endroits « presques » stratégiques (je souligne en passant que ce sont les personnes les plus aimables que j’ai croisé pendant tout mon passage au festival…ils souriaient EUX) !

File d’attente pour rentrer et surtout pour payer (bah oui hein, le nerf de la guerre, c’est pas des philanthropes qui sont à l’organisation) ; après avoir été bousculé une demi douzaine de fois, après avoir eu l’impression d’arriver à un symposium chez Apple (je n’avais pas encore vu une telle concentration au m² d’iphones), j’accède à l’une des caisses… 19 euros plus tard, j’ai 2 tickets d’entrée et le guide (sponsorisé par eurogamer.fr, le SELL, la région d’Ile de France, la FNAC et SAMSUNG…p’tain vu la pub, ça pourrait être moins cher…salopards va).

J’avais commencé à faire quelques photographies, mais le résultat est vraiment trop pourri pour des raisons de :

  • bousculades ;
  • éclairages trop agressifs ou trop absents ;
  • photographe qui n’est pas au top avec son vieux numérique de 2003 (un bon vieux pentax OPTIO 33LF qui roxxxe encore des loutres de mer comme au premier jour ; et qui me suffit bien) ;
  • surveillance constante du nain qui m’accompagne, j’voudrais pas le perdre dans ce bordel général (à 10 ans, quand on vous parle de jeux vidéos, on est tout fou et on veut courir partout, dans tout les sens et tout voir en même temps).

J’ai quand même réussi à en faire 2 à peu près réussies ; les voici :

Après l'entrée au pavillon du festival du jeu vidéo

Après l'entrée au pavillon du festival du jeu vidéo

Un stand avec écran

Un stand avec écran ; visiblement un jeu de bagnoles

C’est peu, j’en conviens…mais bon, elles ont le mérite d’exister ! :mrgreen:

Bon, nous avons traversé le pavillon et nous avons quand même réussi à :

  • nous approcher de quelques stands ; le petit a pu toucher une manette de XBOX 360 et jouer une petite minute à un jeu tout pourri que je n’achèterais pas si j’avais une console de cette marque (un Dragon Ball machin truc assez joli mais avec des personnages raides comme des piquets et un panel de mouvements qui frôle l’anémie logicielle) ;
  • constater qu’il fallait attendre au moins 30 minutes environ pour pouvoir accéder à un stand pour tester un jeu ou espérer avoir des goodies (bah oui hein, quand on a un nain…il faut en récupérer un minimum) ;
  • constater que le « gamerz de base » a une tendance au squat option camping et qu’il préfère se faire couper en deux à grands coups d’astéro-hache plutôt que de partager son accès au jeu avec un autre (sauf si vous faites partie de son groupe de kikoolol qui est venu avec lui) ;
  • remarquer qu’il y avait même une partie du pavillon qui était occupée par des stands de jeux de rôles, de jeux de plateau, de jeux de cartes à collectionner et même des jeux de société (euuuuuuuuuuh finalement, pas tant de jeux vidéos que ça on dirait) ;
  • nous faire chier royalement…

Après avoir marché un moment et après avoir eu droit à tout ce qui est Dragon Ball, Pokémon, Naruto & co…je constate que le petit tire sa tête des mauvais jours. Je lui demande ce qui se passe (eh ouais, j’suis un adulte à l’écoute…on le dirait pas hein ! lol), il me répond qu’il s’ennuie, que c’est nul…qu’on ne peut qu’attendre devant les stands, être bousculé…que les gens ressemblent à des zombis, etc…

Bon, ça se tombe bien…moi aussi je m’emmerde à 100 sous de l’heure… Je lui demande s’il veut rentrer et qu’on se fasse une partie de jeux vidéo en réseau à la maison, il acquiesce avec un large sourire…

BANCO…on s’arrache à mach2 ! 😀

On sort du pavillon…du site… On récupère la voiture après s’être acquitté de plus de 5 euros pour le parking (bande de salopards 2, le retour) et nous retournons vers notre antre ; le nain s’endort pendant le trajet retour…

A peine arrivés à l’appartement, il s’éjecte de la voiture…dévore son gouter…et saute sur son vélo pour aller rejoindre ses copains !

Bon, finalement…je me retrouve tout seul comme un goyot ; mais j’ai de quoi m’occuper…je ne m’ennuie JAMAIS plus de 30 secondes !

:mrgreen:

Alors, quoi dire en conclusion de cette « fastueuse journée » !? Vite fait bien fait, que si je dois retourner à ce « festival de sauvages » l’année prochaine, que :

  • j’irais le premier jour, c’est à dire le vendredi (histoire de ne pas avoir à supporter des créatures de moins d’1m50, agressives, irrespectueuses et qui sont en permanence sous amphétamines) ;
  • j’irais seul (au moins, catégorie stands et trucs à voir, je pourrais aller où je veux sans devoir faire EN PLUS le bodyguard biclassé nounou) ;
  • etc…

Mais sérieusement, j’me demande si le taux de geekitude n’est pas en train de baisser chez moi…parce que ce genre de « concentration de masse » m’attire de moins en moins (ou alors j’deviens un geek solitaire, allez savoir)…

😕

Bref… C’était le JEEK, à vous Cognac Jay !

Ce texte est la 3° version de l’article ; la première était UN PEU hardcore, la deuxième fleurait bon le bisounours (oui, je venais de me défouler à Combat Arms et je voyais des petites fleurs partout ! lol), cette 3° version me semble « à peu près » être le bon équilibre ! :mrgreen:

4 commentaires

    • Mmmh’ en fait, les autres versions ne valaient vraiment pas « le coup de cidre »… Elles étaient beaucoup plus courtes & moins lyriques…
      …la 1ère était vraiment très agressive, la 2ème…j’étais en mode « boulet qui aime tout le monde et qui s’excuse presque de se faire marcher sur les pieds »… La 3ème, celle-ci donc, j’avoue que je me suis bien éclaté pour la rédaction… C’est venu comme une feuille qui se pose sur l’eau, c’était…beau !

      Tellement beau…que je m’en embrasse les mains tellement j’suis bon tiens… lol :mrgreen:

Participer à la vie du Pseudo-Quasi-Blog en laissant un commentaire... ;-)